Prise chademo : qu’est-ce que c’est ?

prise chademo

Une prise Chademo est un type de connectique destiné aux véhicules électriques. Ce dispositif performant est utilisé pour recharger plus de 250 modèles de voitures fabriqués par divers constructeurs automobiles tels que Citroën, Mitsubishi, Nissan ou encore Tesla.

Naissance et développement de la prise Chademo

Chademo est une abréviation de « Charge de move », une expression anglaise qui peut être traduite par « déplacement par charge », c’est-à-dire une charge rapide. Ce mot est également dérivé de la phrase japonaise « O Cha demo ikaga desuka » qui signifie « Buvons le thé durant la recharge ».

On doit l’invention de ce dispositif de charge pour les véhicules électriques à un partenariat entre huit firmes japonaises : TEPCO, Subaru Corporation, Panasonic, Mitsubishi, Hitachi, Nissan, Toyota et Honda.

Le développement de la prise Chademo a commencé en 2005. L’objectif de ses inventeurs était de créer une technologie permettant aux conducteurs de recharger rapidement leurs véhicules électriques afin de bénéficier d’un plus grand confort durant leurs trajets quotidiens. En 2009, le dispositif de charge est enfin commercialisé. Cinq ans plus tard, il obtient une certification européenne avec les normes CEI 61851-23 et EN. En 2016, la prise Chademo est certifiée par l’Institut des Ingénieurs Électriciens et Électroniciens.

En concurrence avec la CCS Combo et le Superchargeur de Tesla, cette connectique est la seule à bénéficier d’une compatibilité avec la V2G, une technologie à charge bidirectionnelle qui permet de diminuer les frais de recharge d’un véhicule électrique.

Suite à sa commercialisation, cette technologie de super-charge a été mise à jour trois fois. Il existe donc une version 1.0, 2.0 et 3.0.

On dénombre actuellement dans le monde près de 30 000 bornes de recharge utilisant des prises Chademo. Un tiers d’entre elles sont localisées en Europe.

Fonctionnement et spécificités

Compatible avec des véhicules électriques (pour la plupart de marque japonaise), la prise Chademo est dotée de redresseurs de charge qui convertissent le courant alternatif des circuits en courant continu. Ces convertisseurs sont capables de décupler la puissance du courant alternatif jusqu’à 400 kilowatts (des adaptateurs permettent, si besoin est, de diminuer cette puissance de charge). Ce décuplement permet de bénéficier d’une durée de recharge réduite pour de nombreux véhicules compatibles avec ce type de connectique.

Dans ce système, ce n’est donc pas la voiture électrique qui est l’hébergeuse de l’alimentation en courant continu mais la borne de recharge. Le pilotage de l’approvisionnement en électricité reste néanmoins effectué par le véhicule, ce qui permet de suivre en direct le niveau de charge de sa batterie.

Le câble d’une prise Chademo est doté d’un système de sécurité innovant qui permet d’éviter les surchauffes. Ce dispositif de refroidissement liquide empêche la température de dépasser 60 degrés Celsius. Si un utilisateur souhaite recharger son véhicule électrique en courant alternatif avec ce super-chargeur, il doit l’équiper d’un adaptateur de type 4.

Les versions 1.0 et 2.0 des connecteurs Chademo sont parfois compliquées à manipuler. Évolution technologique oblige, les prises 3.0 sont plus simples à brancher car elles sont dénuées de verrouillage mécanique. On peut ainsi les brancher en utilisant une seule main et les débrancher en appuyant simplement une fois sur un bouton.

Avantages et inconvénients

La prise Chademo possède trois avantages. Elle permet tout d’abord d’obtenir plus de puissance. Lorsqu’un conducteur de véhicule électrique utilise une prise traditionnelle, il ne peut en effet bénéficier au maximum que de 22 kilowatts de puissance provenant du courant alternatif. La prise de recharge Chademo permet, grâce à sa technologie et au courant continu, de dépasser cette puissance limitée et d’atteindre facilement 100 kilowatts. Certaines bornes compatibles avec cette connectique délivrent même jusqu’à 400 kilowatts !

Second avantage : cette puissance supplémentaire permet de bénéficier d’un temps de recharge beaucoup plus court que celui d’un dispositif standard. Ainsi, s’il faut en moyenne 7 heures pour recharger complètement un véhicule électrique avec une prise domestique, une charge intégrale avec une prise Chademo ne dure que de 30 à 60 minutes (voire même moins d’une demi-heure pour certains modèles).

Enfin, grâce à sa technologie V2G, la prise Chademo permet à une voiture électrique de recharger sa batterie avec l’électricité du réseau, mais également de la lui restituer partiellement lorsqu’elle est inutilisée. Ceci permet au conducteur de faire baisser ses factures de recharge, tout en alimentant en énergie son domicile (ou le quartier au sein duquel il réside).

Côté inconvénients : comme pour les prises de type 2 et la CCS Combo, la présence d’une prise Chademo était obligatoire sur chaque borne de recharge installée depuis 2017 en France. Néanmoins, un décret paru en mai 2021 a mis fin à cette obligation. Depuis cette date, seuls les deux premiers types de connectiques sont obligatoires. Les constructeurs sont donc libres d’inclure ou non le format Chademo sur leurs bornes. Cela signe-t-il la fin de cette connectique en France dans quelques années ? Certains experts le pensent sérieusement, ce qui serait problématique car l’Hexagone compte 30 000 voitures électriques dont les batteries se rechargent grâce aux prises Chademo…