Assurer sa voiture pour n’importe quel conducteur : comment faire ?

Prêter sa voiture à quelqu’un d’autre est une situation tout à fait ordinaire. En principe, votre responsabilité civile continue d’offrir une couverture même si votre voiture a été conduite par quelqu’un d’autre qui a subi un accident. Toutefois, ce n’est pas forcément une généralité et il convient de bien vérifier votre contrat d’assurance auto avant laisser votre volant à une tierce personne.

Prêt de volant : une garantie à intégrer dans votre assurance

Votre ami se porte volontaire pour prendre le volant de votre voiture durant les vacances ? Vous êtes malade et ne pouvez pas conduire votre voiture, du coup, votre frère doit s’en charger ? Vous venez de passer une soirée arrosée et vous avez besoin de quelqu’un de sobre pour vous conduire ? Autant de situations qui nécessitent de prêter le volant à une personne tierce. Jusqu’ici, si vous ne vous êtes pas posé la question des garanties applicables à votre assurance auto devant ce genre de scénario, il est peut-être temps de le faire. À titre occasionnel, le prêt de volant permet à une personne en qui vous avez confiance de prendre votre voiture. Le conducteur devra néanmoins avoir un permis de conduire et être muni du certificat d’immatriculation de la voiture avant de s’embarquer dans votre auto. La plupart du temps, les assurances auto autorisent ce prêt de voiture. Mais il arrive que certaines d’entre elles l’interdisent également. D’où la nécessité de consulter votre contrat avant de laisser votre belle berline à quelqu’un d’autre.

Les particularités du contrat

Le prêt de volant n’est pas présent dans tous les contrats d’assurance. L’autorisation peut revêtir diverses formes en fonction de chaque assureur. Il se peut que vous soyez désigné comme conducteur exclusif. Dans ce cas, vous ne pouvez pas laisser un individu tiers prendre votre volant. Cette condition contraignante peut néanmoins vous permettre de payer des primes moins élevées. Mais pour le savoir, demandez d’abord un devis d’assurance auto.

Deuxième cas possible : vous pouvez laisser votre voiture à des membres proches de votre famille : vos parents, votre femme ou vos enfants. Si jamais votre époux ou épouse ne possède pas sa propre voiture, il est plus sage de signaler un conducteur supplémentaire à votre assureur.

Troisième cas de figure : vous pouvez laisser n’importe qui prendre votre volant, mais dans ce cas, une majoration de la franchise sera opérée si cette personne fait un accident dont elle est responsable.

Quatrième cas de figure : votre véhicule peut être conduit par n’importe qui à condition qu’il ne soit pas question d’un jeune conducteur.

Et dernier cas de figure qui est de loin le plus avantageux : aucune restriction n’est appliquée. Tout le monde peut conduire votre auto.

Que se passe-t-il en cas d’accident ?

Vous avez quand même décidé de laisser votre voiture à quelqu’un d’autre malgré que l’assurance ne précise pas l’autorisation d’un prêt de volant ? Dans ce genre de circonstances, la garantie de responsabilité civile continue normalement d’être valable. En cas d’accidents provoqués par ce conducteur occasionnel, l’assurance indemnisera les victimes des dommages matériels et corporels. Cependant, attendez-vous à ce qu’une importante majoration des franchies soit appliquée. Et si c’est le conducteur adverse qui est fautif et qui a causé l’accident, c’est au rôle de son assurance d’indemniser sur les dégâts.

Devis leasing auto